« L’Arbre », de Julie Bertuccelli

Hier le 11 août est sorti en salles le film « L’Arbre », de Julie Bertuccelli. Après s’être illustrée avec son très primé « Depuis qu’Otar est parti« , la réalisatrice a présenté son dernier film lors de la cérémonie de clôture de Festival de Cannes.

Le pitch : dans l’Australie profonde, une famille s’installe dans une maison préfabriquée posée juste à côté d’un arbre majestueux. Suite au décès soudain du père, victime d’une crise cardiaque, l’une des filles, Simone, huit ans, se réfugie dans cet arbre et s’imagine qu’il s’y est reincarné. Ce rôle est tenu magistralement par l’incroyable petite Morgana Davies, Charlotte Gainsbourg jouant le personnage de la maman.

Servi par des dialogues très justes et des images d’une beauté ahurissante, le film est une fable sur le deuil qui réussit à ne pas tomber dans le mélo. Comme le dit la petite Simone: « On a le choix d’être triste ou heureux. Et je choisis d’être heureuse. Et je suis heureuse. »

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s