« Sleeping Beauty », de Julia Leigh

La Belle au bois dormant… Sleeping Beauty. En 1697, Perrault en fit un conte, en 1890  Tchaikovsky en fit un ballet, en 1959 Walt Disney en fit un dessin animé et en 2011 Julia Leigh en fait un film. Mais attention, pour son premier long métrage, la romancière australienne a choisi de revisiter le mythe à sa façon: ici la Belle est une jeune étudiante fauchée prénommée Lucy (jouée par Emily Browning, actuellement à l’écran dans Sucker Punch).

Toujours à la recherche de petits boulots, elle se voit proposer d’intégrer un réseau ultra secret de prostitution de haut vol. Le deal ? Elle est droguée pour ne se souvenir de rien le lendemain. Pas de souvenirs: pas de regrets! C’est comme si rien ne s’était passé… Présenté en compétition lors du prochain Festival de Cannes, Sleeping Beauty sortira en salles dans la foulée.

Publicités
Cet article a été publié dans cinéma. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour « Sleeping Beauty », de Julia Leigh

  1. Kim dit :

    ha, i cant wait to stream that movie 😀

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s