Le repas gastronomique dans une rame de métro

Extraordinaire (et illégale) performance organisée à New York: un repas gastronomique dans une rame de métro! Cette idée farfelue est née dans l’esprit de Daniel Castaño et Michael J. Cirino, animateurs du blog culinaire A Razor, A Shiny Knife. La ligne L, courant de Manhattan à Brooklyn, a été choisie pour l’occasion, la date étant fixée au dimanche 1er mai dernier (pour éviter des wagons trop bondés). Les participants, recrutés sur internet et avertis au dernier moment par email du lieu de rendez-vous, se sont retrouvés à la station de la 14ème rue. Une fois assis dans un wagon, le repas a été lancé: les serveurs, coordonnées par un maître d’hôtel, attachèrent aux mains-courantes des planches servant de tables, dotées de trous pour les verres (le métro de NY n’est pas exactement connu pour sa stabilité) et même de brins de lavande en décoration. Tout devait être parfaitement organisé et minuté: à chaque station correspondait un nouveau plat. Il a donc fallu trouver des volontaires prêts à mettre leur appartement à disposition tout au long de la ligne L et à proximité de chaque arrêt pour pouvoir préparer les plats dans leur cuisine et les descendre dans la rame le moment venu, le parcours durant une demi-heure. Pour corser le toute, le menu ne comptait pas moins de 6 plats gastronomiques: amuse-bouche de barbillon cru à la mayonnaise de moëlle et oeufs de truite ; foie gras en brioche et son petit pot de de gelée au Porto et raisins ; soupe d’ail sauvage servie à la théière en argent, morilles et jambon croustillant ; filet mignon en cube, copeaux de pommes de terre en purée et pointes d’asperges marinées ; fromage Saint-André coulant dans sa cuillère; piramide de panna Cotta au chocolat et sa feuille d’or. Par chance, aucun policier ou contrôleur n’est venu perturber le bon déroulement de l’événement. Depuis, les deux comparses ont été identifiés par les autorités, qui ne sont pas vraiment contentes de la blague. Par contre, ils croulent sous les demandes d’interviews et de service traiteur, le journal New York Times leur ayant consacré un article. If you can make it there, you can make it anywhere!

Publicités
Cet article a été publié dans gastronomie, voyages. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s