« Le mercredi de Coralie »: Balenciaga Museum

Après dix ans de travaux pour un coût d’une vingtaine de millions d’euros, le Musée Balenciaga, situé au coeur de la ville qui a vu naître le créateur Cristóbal Balenciaga (ci-dessus), Getaria, ouvrira ses portes le 10 juin. Unique musée au monde dédié à un couturier, l’inauguration officielle a eu lieu le 7 juin, et y a assisté la reine Sofia d’Espagne, ainsi que les plus hauts représentants institutionnels, du secteur de la mode et de la culture. Le Musée Balenciaga est une initiative de la Fondation Cristobal Balenciaga dont le but est de promouvoir et diffuser l’importance de la personne et de l’oeuvre du couturier. Une sélection très soignée de 90 pièces, avec des robes et des compléments, feront partie de l’exposition tournante qui pourra être visitée à partir du 10 juin. Dans une atmosphère de sobriété et d’intimité, sont exposés des vêtements de différentes époques, ainsi que leurs compléments : chapeaux, bijouterie, photographies, croquis de différentes créations, des instruments de travail de Cristobal Balenciaga lui-même, ainsi que des images de défilés des collections correspondant aux diverses époques du styliste de génie. La collection présente aussi une sélection de robes des représentants du monde de la culture, de la politique et des grandes fortunes internationales, telles que Monna Bismarck ou Rachel Mellon, ainsi que la collection personnelle de Mr. Hubert de Givenchy.

Cristobal Balenciaga décède en Espagne en 1972. Ces neveux prennent alors le relais jusqu’en 1995, l’année durant laquelle Nicolas Ghesquière, ancien assitant chez Jean-Paul Gaultier et styliste maille chez Thierry Mugler, accede au poste de directeur artistique. Il a des allures de héros romantique, mais à 32 ans, il a su ressusciter la maison Balenciaga, essoufflée depuis le départ en 1968, de son fondateur, Cristóbal Balenciaga. Avec virtuosité, Nicolas Ghesquière a réussi à redéfinir la ligne de cette maison mythique qui, depuis 2001, fait partie du Gucci Group. En redonnant un nouveau souffle à la maison Balenciaga, Nicolas Ghesquière est entré dans le cercle très fermé des superstars de la mode, des créateurs sur qui, il faut désormais compter. Intrigant, original et surdoué, il livre un travail singulier et précurseur en matière de tendances. Sa mode est à la fois chic et avant-gardiste, visionnaire et un rien futuriste. Ces vêtements sont entre autre porté par Charlotte Gainsbourg (à droite), Françoise Hardy, Kate Moss ou Asia Argento. Adulé par la presse, reconnu par ses pairs, point de mire d’une admiration sans limites, Nicolas Ghesquière (ci-dessous) a réussi son pari. Son nom est devenu indissociable de Balenciaga, et chacune de ses collections est attendue avec impatience. Des boutiques ont fleuri à travers le monde entier, dont les dernières sont celles de Londres, Los Angeles et Cannes, et le chiffre d’affaires de la maison frôle des sommes jamais atteintes auparavant. À 38 ans à peine, il ne parle pas encore de lancer sa propre griffe. Patience…    – Coralie B. 

Publicités
Cet article a été publié dans "Le mercredi de Coralie", architecture, mode, voyages. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s